Le 13 Janvier 2021

Une partie des acheteurs de véhicules RHD décide pour des raisons propres de ne pas faire immatriculer leur véhicule sous le format français. Qu’importe le motif, que dit la loi à ce sujet?

Ce que dit la loi:

Lors de l’achat d’un véhicule d’occasion ,et qu’importe sa provenance (française ou étrangère), vous disposez d’un délai légal de 01 mois pour faire la déclaration au SIV de l’achat de ce véhicule si vous voulez le maintenir en circulation.

Passé ce délai, si la déclaration n’est pas faite, et que vous circulez avec le véhicule, vous entrez dans le champs d’application de l’article 322-5 du code de la route. Vous vous exposez alors à une amende de la quatrième classe (135€ minorée à 90€ si vous la payez dans les 15 jours).

Une mesure complémentaire d’immobilisation du véhicule est alors prise.

Déroulement d’une mesure d’immobilisation:

Concernant les infractions liées aux certificats d’immatriculations (ex-carte grise), l’immobilisation se fait sur les lieux de l’infraction ou du contrôle . On entend sur les lieux par également à proximité immédiate tout en respectant les règles du stationnement. Pour un véhicule de moins de 3,5 tonnes, la certificat d’immatriculation est retiré et remis à l’Officier de Police Judiciaire compétent (ou le chef de la Police Municipal). Une copie de la fiche d’immobilisation est remise au contrevenant. Une verbalisation est effectuée.

Le véhicule ne peut quitter les lieux de l’immobilisation que pour se rendre au service ayant conservé le certificat d’immatriculation sous couvert de bien détenir une copie de la fiche d’immobilisation. En cas de déplacement du véhicule, en dehors de ce cadre, vous vous exposez à une contravention de la quatrième classe pour une rupture d’immobilisation (135€ minorée à 90€ si vous la payez dans les 15 jours).

Ces mesures s’appliquent dans le cadre d’infractions liées aux problèmes sur les cartes grises. L’application de mesures d’immobilisation sont différentes pour des infractions liées au comportement du conducteur. L’immobilisation telle que décrite ci dessus n’est pas à confondre avec une mesure de circulation provisoire. Pour information cette mesure de circulation provisoire d’une durée maximale de 7 jours est prise lors de la verbalisation pour un contrôle technique non effectué ou pour l’apposition de vitres teintées.

Bon à savoir:

Le véhicule reste tout le temps de l’immobilisation sous la garde juridique du conducteur ou du propriétaire et donc attention, vous êtes exposé aux éventuelles dégradations, vol, etc. Malgré l’impossibilité de déplacer votre véhicule, le code de la route s’applique et notamment les infractions liées au stationnement . Ainsi, au bout de 07 jours, durée légale maximale d’un stationnement, ou si votre véhicule est garée sur une place de marché par exemple, vous n’êtes pas à l’abri d’une mise en fourrière avec tous les frais et galères que cela engendre!

Evidemment ces règles ne sont pas forcément systématiquement appliquées et des aménagements peuvent être réalisés. Ainsi les forces de l’ordre peuvent immobiliser le véhicule à domicile. Comme beaucoup de choses dans l’administratif français, cela va dépendre de votre interlocuteur, de sa façon de procéder, des directives particulières mises en place dans certaines régions.

Sachant qu’attirer l’attention des forces de l’ordre n’est jamais un bon plan, on peut imaginer une recherche par ces derniers dans les fichiers et la découverte d’infractions enregistrées précédemment avec le numéro anglais. Ainsi le sentiment de liberté donné par la circulation avec une plaque étrangère, qui aurait pu conduire à se faire prendre en photos par les cabines restantes sur les bords de route, pourrait vite se transformer en bad trip à la réception de ces PV.

Les textes en vigueurs :