Astuces pour trouver la bonne affaire !

 

Chez Gocarz, nous aimons vous accompagner dans vos projets d’acquisition de véhicules sportifs en mettant à votre disposition notre connaissance du marché anglais.

Cette fois ci, nous vous proposons un article un peu différents des autres, il ne s’agira pas ici de vous présenter un véhicule mais plutôt un guide de recherche de véhicules en Angleterre. Tout d’abord, il faut se rendre sur les sites d’annonces réputés. Les plus courants sont Autotrader, Pistonheads, Ebay UK ainsi que Gumtree (la mise en ligne d’une annonce y étant gratuite, on y trouve donc toutes sortes de véhicules).

 

Bien lire une annonce :

Une fois vos différents critères sélectionnés sur le site, vous aurez accès à plusieurs annonces, dont certaines avec du vocabulaire spécifique. Voici une liste non exhaustive de ce que vous pourriez voir :

–          « O.N.O. » (or nearest offer) : La voiture sera cédée au plus offrant et le prix est donc négociable.

–          « Pulls like a train » : cela pourrait se traduire par « marche très fort ». Il faut être vigilant car cela indique parfois un propriétaire peu soigneux.

Exemple d’une annonce pour une Civic Type-R EP3 avec noté « Pulls like a train ! »

–          « Mint condition » : « parfait état », si cette expression est utilisée par un professionnel, il est préférable de ne pas s’y fier et de vérifier le véhicule par soi-même. En effet les professionnels de l’automobile en Angleterre sont très doués en retouche de photo.

–          HPI Clear : cela indique que le véhicule n’a pas été accidenté. Nous reviendrons sur ce thème plus loin dans cet article.

–          MOT : C’est l’équivalent anglais du contrôle technique français. S’il a été fait il y a moins de 6 mois il n’y aura pas besoin de passer le CT en France pour l’immatriculation du véhicule.

–          FSH : « Full Service History » : Historique complet du véhicule.

–          JDM : « Japan Domestic Market », cela signifie que le véhicule est un import du Japon, et nécessite donc une réception à titre isolée en France pour son homologation (il faut compter 3 mois et entre 2 500 € et 3 500 € si cela est fait par un professionnel).

Lorsque vous recherchez une annonce, il y a certains sites sur lesquels il est obligatoire de rentrer un code postal (postcode), vous pouvez alors mettre celui des bureaux Gocarz : E15 2SP.

Le HPI et les différentes catégories de véhicules :

Lors de votre recherche, vous verrez surement des véhicules en dessous de la cote normale, avec des mentions telles que « CAT C » ou « CAT D ». Cela indique que le véhicule a eu un antécédent d’assurance. En Angleterre, les accidents et divers sinistres (vols, défauts de paiement etc…) sont enregistrés sur une base de données (le HPI). Il est possible / conseillé de consulter cette base de données lors de l’achat d’un véhicule même si cela est généralement payant. Nous vous conseillons ce site par exemple : www. totalcarcheck.co.uk (le HPI de base est à 2,89 £)

Il y a quatre catégories de véhicules accidentés : A, B, C et D. Les catégories A sont envoyées à la casse et les catégories B peuvent être vendues pour pièces, mais ce sont des voitures qui ne rouleront logiquement plus jamais (déclaration d’épave). Nous allons nous attarder sur les catégories C et D, qui contrairement aux autres, peuvent être réparées. Les catégories C sont des véhicules dont le montant des réparations est supérieur à sa valeur sur le marché (au moment de l’accident). Pour les catégories D, le montant des réparations est inférieur à sa valeur sur le marché. Ce sont des montants évalués en fonction du pourcentage prédéfini par les assurances anglaises.

En somme, cela peut représenter une bonne affaire, à condition de redoubler de vigilance lors de l’inspection. La qualité des réparations doit être parfaite, mais surtout, l’historique post-accident doit être transparent. La majorité du temps, les CAT C ou D tombent dans les mains de propriétaires peu scrupuleux …

Sur le site Autotrader, si un véhicule est classé catégorie C ou D, cela sera obligatoirement mentionné.

Voici à quoi pourrait ressembler une Category D avant réparations

Conversion Miles – Kilomètres :

Si en France nous parlons en kilomètres, les anglais eux parlent en miles. Cependant leur véhicules sont équipés d’un double compteur miles par heure / kilomètres par heure, pas de changement à prévoir, donc.

Le kilométrage total du véhicule est par conséquent appelé ici « mileage », avec 1 mile égal à 1,609 kilomètre (souvent arrondi à 1,6). Il faut alors convertir le mileage indiqué dans l’annonce pour connaître le kilométrage. Par exemple 100 000 miles correspondent à 160 900 km, tandis que 100 000 km correspondent à un peu plus de 62 000 miles.

 

Vous avez maintenant tous les outils pour trouver la voiture qu’il vous faut ! N’hésitez pas à nous faire parvenir vos annonces, nous nous occupons du reste.